Stéphane

BOUJNAH

Président du directoire d'Euronext

20 février 2018

Interview : Julien Romon et Ronan Magadur

Qui a dit que les banquiers étaient tous des requins uniquement motivés par l’argent ? Qu’engagement humain et finance étaient incompatibles ?
Notre invité Stéphane Boujnah, PDG d'Euronext qui regroupe plus de 3700 milliards d'euros de capitalisation boursière, vient briser tous vos préjugés.


Fondateur de SOS Racisme dans les années 80 aux côtés de Julien Dray et Harlem Désir, avocat dans les années 90 puis conseiller technique au cabinet de Dominique Strauss Kahn à Bercy, ce n’est qu’en 1999 que notre homme décide de rejoindre le milieu bancaire.


Avide de découvrir de nouveaux horizons, il pratique le métier de banquier en Californie au Credit Suisse First Boston, à Londres puis à Paris pour des banques étrangères telles que la Deutsche Bank et Santander.
C’est en 2015 qu’il concrétise son affection pour le travail transfrontalier avec l’accès à un poste colossal : celui de directeur général d’Euronext.


Le mot « Euronext » t’effraie ? Du calme, tu n’as pas besoin d’avoir fait une licence en économie pour comprendre le rôle de la principale place boursière de la zone euro.


Issue de la fusion des Bourses d'Amsterdam, de Bruxelles et de Paris en 2000, c’est en son sein que les actions et obligations sont vendues et achetées par des investisseurs européens.


Mais Euronext, c’est aussi un chantier permanent, auquel Monsieur Boujnah compte bien contribuer avec ses six grandes initiatives de croissance annoncées l’an dernier.


Alors quel avenir pour la bourse européenne ? Peut-elle espérer rattraper un jour celle de New York ? Comment un ancien sciencepiste fondateur d’une association humanitaire peut-il se reconvertir dans un tel domaine ?

RETOUR EN IMAGES

Copyright © 2020 - Tous droits réservés Tribunes ESCP - Crédits photo Lifeshots ESCP