Michel

WIEVIORKA

Sociologue

2 décembre 2020

Interview : Karim Aboubakar et Geoffroy Motte

836153-sciences-sociologie-portrait.jpg

Dans cette période troublée par un racisme prégnant que certains qualifient d’institutionnel, par les pressions grandissantes de l’islamisme radical ou par des violences policières qui caractérisent l’autoritarisme d’un État qui perd peu à peu la confiance du peuple, la question du futur de nos démocraties devient une question centrale et structurante.


C’est dans ce contexte tendu dans lequel la parole politique peine à se faire une place que Tribunes a l’honneur de recevoir Michel Wieviorka, auteur de La France raciste et dernièrement de « Pour une démocratie de combat », l’oeuvre d’une vie où il aborde la fragilité de nos démocraties, sous les prismes du déclin des systèmes et partis classiques, de la mise en cause de la représentation politique, de la montée des populismes et nationalismes, de l’emprise des fake news ou de la tentation de la violence.


Sociologue français reconnu internationalement, il fut directeur d’études à l’EHESS, du Centre d’analyse et d’intervention sociologique (CADIS) fondé par Alain Touraine, Président de l’Association internationale de sociologie et dernièrement Admnistrateur de la Fondation Maison des Sciences de l’Homme durant onze ans. Michel Wieviorka est célèbre pour ses écrits sur le terrorisme, sur les conduites de la haine et de la violence ainsi que pour ses réflexions autour du racisme ou des mouvements sociaux. Il est aussi le fer de lance d’une réflexion nouvelle à apporter autour de la place des sciences humaines et sociales dans nos démocraties.

REVOIR EN VIDÉO