Sébastien

BAZIN

PDG d'Accor

16 mars 2021

Interview : Calliste de Vauplane et Maximilien Leclercq

Portrait : Geoffroy Motte

MIM_1337.jpg

Après ses études à l’université de Paris et à l’université Panthéon-Sorbonne, il démarre sa carrière dans le domaine de la finance aux États-Unis, puis à Londres, et enfin en France où il sera nommé directeur de la banque d’investissement Hottinger Rivaud Finances.

En 1997, il rejoint le fonds d’investissement Colony Capital, où il mènera de multiples opérations dans le secteur hôtelier.


Sébastien Bazin devient le PDG d’Accor en 2013 après avoir mis un terme à son activité au sein du fonds d’investissement.


Depuis sa nomination, son objectif est de porter au plus haut ce groupe avec exigence et engagement.

Accor, c’est 39 marques du luxe à l’économique, plus de 5100 hôtels, et 3,6 milliards d'euros de chiffre d’affaires en 2018.

Pourtant, la pandémie frappe de plein fouet cet empire implanté dans 110 pays depuis plus d’un an.
Le géant français de l’hôtellerie a annoncé une perte nette de 1,98 milliard d’euros en 2020, et une activité en chute de 60% à 1,61 milliard d’euros.


Parallèlement, des vagues de licenciements ont eu lieu, et sont encore à venir.

« Je pense qu’on aura un rebond meilleur qu’attendu, si l’épargne qui n’a pas été dépensée depuis maintenant un an et demi l’est. C’est une question de confiance » expliquait-t-il. Mais peut-on être aussi optimiste quant à la sortie de crise pour le groupe?

Grand financier, grand manager, Sébastien Bazin nous a parlé de son parcours, de sa vision du secteur et des enjeux auxquels le secteur de l'hôtellerie fait face en cette période de crise sanitaire.

REVOIR EN VIDÉO

RETOUR EN IMAGES