Benoist

APPARU

Député UMP à l'Assemblée nationale

8 décembre 2015

Interview : Saul Daupin et Myriam Lazri

12615535_202049230149605_443065156446156

La fin de l’année arrive, l’effroi s’éloigne peu à peu de la capitale mais le froid demeure. Un air de déjà-vu semble entourer la classe politique française : ambiance morose, marasme économique et promesses sans lendemain.
Il existe pourtant des hommes et des femmes qui nous invitent à dépasser ce constat fataliste. L’ancien ministre du logement, Benoist Apparu, en fait-il partie ?


À de multiples égards, il dénote au sein de sa famille politique. Ancien consultant chez Havas, ses actions ont naturellement mêlé le public et le privé. Il est cependant loin d’être un arriviste, ancien président national des jeunes RPR, il ne s’est pas privé de se mêler au public. Amoureux de l’éducation, il est convaincu d’avoir le remède pour mettre fin au grand saignement de l’enseignement et rendre enfin le scolaire solaire.


Mais, malgré toutes ces qualités, Benoist Apparu ne reste-t-il pas un politicien parmi tant d’autres ?
On loue sa franchise, mais il pourrait ne s’agir que d’une stratégie de façade. Il n’hésite d’ailleurs pas à affirmer son ambition, une facette cardinale de la politique à ses yeux et qui rappelle son modèle : Richelieu.


Benoist Apparu serait-il donc un homme du passé ? Nullement ! Ni élu dépassé, ni politicien du passif, il est au cœur du projet de reconstruction entamé par Les Républicains à travers l’ouvrage Les 12 travaux de l’opposition.
Bras droit d’Alain Juppé, il sera adoubé par le maire de Bordeaux en cas de victoire en 2017. Pourquoi cette étoile montante a-t-elle choisi un politicien dont le début de carrière précède sa naissance ? Peut-être s’agit-il plus d’un choix guidé par l’ambition que par la conviction. À l’ESCP, plus ancienne école de commerce au monde, nous connaissons la force de l'âge.


Dix-huit mois de cyclone électoral s’annoncent pour celui qui a dû faire face à la tempête Xynthia en 2010. Les défis s’amoncellent déjà, il va falloir comprendre les Français. S’il désire vraiment être tranchant, il n’y coupera pas. Et cela commence dès maintenant : Benoist Apparu ne pourra être en retard à l’heure de vérité. Car quand Tribunes attaque, Benoist Apparu contre-attaque.

RETOUR EN IMAGES