Raphaël

GLUCKSMANN

Député européen PSE

26 novembre 2020

Interview : Cyprien Tissot et Éléonore Rondepierre

glucks.png

Essayiste et député européen depuis 2019, Raphaël Glucksmann est aujourd’hui au cœur de l’actualité pour son combat en faveur de la reconnaissance des crimes commis par la Chine envers la minorité Ouïghour.


Diplômé de SciencesPo, Raphaël Glucksmann s’engage très tôt dans la défense des droits de l’homme. Ainsi, dès 2004, il réalise son premier documentaire Tuez-les tous ! relatant le génocide des Tutsis perpétré au Rwanda.
Il commence par la suite sa carrière politique au milieu des années 2000 en tant que conseiller de Mikheil Saakachvili, alors Président de la Géorgie. Parallèlement, il confirme son appartenance au groupe de réflexion néo-conservateur le Cercle de l’Oratoire en fondant la revue d’opinion Le Meilleur des Mondes.


Tout d’abord soutien de Nicolas Sarkozy - sur lequel il co-écrit en 2008 son premier essai intitulé Mai 68 expliqué à Nicolas Sarkozy - Raphaël Glucksmann se rapproche ensuite du Parti socialiste.


En parallèle de ses engagements politiques, il continue d’écrire et publie notamment en 2015 Génération gueule de bois qui dénonce les dérives réactionnaires de nos sociétés. En 2017, il devient chroniqueur de l’émission Questions politiques diffusée sur France Inter et prend la direction de la rédaction du Nouveau magazine littéraire.
 

Mais en 2018, il décide de mettre un terme à ces activités afin de participer à la fondation du mouvement politique Place Publique dont l’objectif est d'unifier la gauche à l’amorce des élections parlementaires européennes de 2019. Devant l’échec du rassemblement de l’ensemble des partis des gauches sociales et écologistes, Raphaël Glucksmann est alors désigné tête de liste de l’alliance Place publique-Parti socialiste-Nouvelle Donne.


Depuis sa prise de fonction, Raphaël Glucksmann multiplie ses engagements de défense des droits de l’homme. Il est alors désigné vice-président de la sous-commission des droits de l’homme du Parlement européen et fonde la commission spéciale sur l'ingérence étrangère dans l’ensemble des processus démocratique de l’Union européenne.


Raphaël Glucksmann évoque avec nous la situation des Ouïghours en Chine, le silence de la communauté internationale et le sentiment d’impuissance de l’Union européenne. Cet échange est aussi l’occasion d’aborder l’alternative à Emmanuel Macron et à Marine Le Pen que souhaite proposer la gauche en vue de l’élection présidentielle de 2022.

REVOIR EN VIDÉO